Décryptage

Une représentation de l’Eglise apostolique arménienne s’installe à Rome

Pour la première fois, un représentant permanent de l’Eglise apostolique arménienne près le Saint-Siège a été nommé. La nouvelle n’a pas été communiquée officiellement mais l’archevêque Khajag Barsamian est à Rome pour remplir un rôle de représentant, depuis peu de temps, avec de nombreux projets et avec l’idée, très présente, de renforcer le dialogue entre l'Eglise apostolique et l'Eglise catholique.

L’Eglise apostolique arménienne n’est pas en effet une Eglise comme les autres. Elle se définit comme apostolique parce que ses origines remontent à saint Bartholomée et saint Jude Thaddée. Elle se considère par ailleurs autant catholique qu'orthodoxe. Néanmoins cette Eglise n'est plus tellement éloignée de Rome sur le plan théologique. Jusqu’à peu, l’Eglise apostolique arménienne était qualifiée de monophysite, c'est-à-dire ne reconnaissant qu'une seule et unique nature à Jésus Christ. Et ce, car n’ayant pas participé au concile de Chalcédoine en 451, elle n’avait pas souscrit aux documents finaux. Il faut attendre finalement 1996, pour que saint Jean Paul II et le…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024
Guerre en Ukraine : retour en dates sur deux années d'action du pape et de diplomatie vaticane 
20/02/2024
Revue de presse Église et Vatican du 20 février 2024
20/02/2024