Actualité

Une militante française anti-GPA reçue en audience par le pape François

Rencontre du 4 avril 2024 - De gauche à droite : Sofia Maruri, professeur de droit de l'Université Montevideo, Bernard Garcia Larrain, coordinateur de la déclaration de Casablanca, Matthias Maurel, le pape François, Olivia Maurel, Vincenzo Bassi, président de la de la Fédération des associations familiales catholiques © CasablancaDeclaration

Dans la matinée du 4 avril 2024, la Française Olivia Maurel, qui est née d’une gestation pour autrui (GPA) et milite aujourd’hui pour l’interdiction de cette pratique, a été reçue avec une délégation par le pape François au Vatican. Depuis Rome, la porte-parole « athée et féministe » de la Déclaration de Casablanca – appel qui demande l’abolition universelle de la GPA – revient avec I.MEDIA sur cette rencontre. Vous avez pu échanger ce matin avec le pape François, qui vous a reçus dans son bureau au Vatican. Que vous a-t-il dit ? C’était une rencontre extraordinaire. Le pape était…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
CD - Rome

Actualité

Le cardinal Zerbo quitte sa charge d’archevêque de Bamako
25/07/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juillet 2024
25/07/2024
Cinq mois avant l’ouverture du Jubilé de 2025, où en sont les préparatifs ? 
24/07/2024