Magazine

Une louve, un pape et des crêpes : aux origines de la Chandeleur

À l’époque de Gélase Ier (492-496), le pape n’était pas un monarque incontesté, même en son diocèse. Tout successeur de l’apôtre Pierre devait alors composer avec le pouvoir politique, détenu par l’aristocratie romaine au sein du Sénat, mais aussi avec d’autres survivances de la Rome antique. C’est dans ce contexte difficile que l’évêque de Rome va tenter de mettre fin à une fête populaire païenne, les Lupercales, lui substituant une fête chrétienne devenue aujourd’hui la Chandeleur.  Un siècle avant l’arrivée de Gélase Ier sur le trône de Pierre, c’est l’empereur Théodose – et non le pape – qui avait décidé…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
CD

Actualité

Affaire du cardinal Lacroix : la plaignante n'a pas collaboré à l'enquête, révèle le juge mandaté par le pape
21/05/2024
À Rome, le Saint-Siège et l'Église en Chine veulent tirer les leçons du passé
21/05/2024
Le cardinal Lacroix blanchi par l’enquête demandée par le pape concernant des allégations d’abus [AVEC DÉVELOPPEMENTS] 
21/05/2024