Spiritualité

Un bon confesseur n’est pas un « shérif », déclare le pape François

© Vatican Media

Un bon confesseur n’est pas un « shérif » qui « torture » le pécheur venu avouer ses péchés et la confession n’est pas un « examen académique », a déclaré le pape François lors d’une audience accordée à des prêtres venus se former au Vatican le 12 mars 2021. Au contraire, il doit « accueillir en paix » et « avec paternité ». Le Souverain pontife recevait dans la salle Paul VI, au Vatican, les participants au cours sur le for interne – le jugement d’un acte par la conscience personnelle – organisé par la Pénitencerie Apostolique, en présence du pénitencier majeur le cardinal Mauro Piacenza. Le pontife a…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
CD - Rome

Actualité

Revue de presse Église et Vatican du 25 mai 2024
25/05/2024
Le pape rend hommage à des catholiques au Congo assassinés car « ils ne voulaient pas passer à l’islam »
25/05/2024
Le pape François fait l’éloge du « médecin de famille »
25/05/2024