Actualité

Pour le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, la Curie romaine peut s’améliorer, mais ne mérite pas d’être accusée d’être la cause d’un centralisme romain excessif.

Pour le cardinal Angelo Sodano, il n’y a pas de « centralisme romain » dont la Curie romaine serait la principale coupable, même s’il peut y avoir « des choses à corriger et à améliorer » dans son fonctionnement. C’est ce qu’a expliqué le secrétaire d’Etat du Saint-Siège sur Radio Vatican le 21 février 2000, à l’occasion du « Jubilé de la Curie romaine » célébré au Vatican le 22 février. Pour le cardinal Sodano, la Curie romaine est victime du fait qu’il y a aujourd’hui un grand « sens du péché ‘d’autrui' ». « On survole ses propres responsabilités et l’on recherche parfois un alibi dans l’incrimination des…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Le Vatican dévoile les logos du voyage du pape au Luxembourg et en Belgique
25/06/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juin 2024 [AVEC AJOUT]
25/06/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juin 2024
25/06/2024