Entretien

Père Silvestre : sur les questions liturgiques, “il faut une conversion du coeur“

Le 5 mars 2017, premier dimanche de carême, la nouvelle traduction du missel en espagnol entrera en vigueur. Elle a été réalisée selon les dispositions de l’instruction Liturgiam authenticam, un document signé en 2001 par le cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Laquelle visait à résoudre certains problèmes soulevés par les traductions faites dans la foulée du concile Vatican II (1962-1965). A cette occasion, I.MEDIA a interrogé le Père Juan José Silvestre, professeur associé de liturgie à l’Université pontificale de la Sainte-Croix (Rome).

Une récente commission a été désignée par le pape François, pour une éventuelle révision de l’instruction Liturgiam authenticam, parfois objet de discussions vives entre le Vatican et les épiscopats locaux. Quel en est le sens ? Je pense que l’objectif de la commission sera d’étudier si Liturgiam authenticam est un bon instrument pour la traduction des textes liturgiques en langue vernaculaire. Cette instruction est entrée en vigueur il y a 16 ans. Depuis, plusieurs textes ont déjà été traduits, comme le missel en anglais (2011), en espagnol pour différents pays – déjà en vigueur au Mexique et en Colombie, ce…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

La reprise de la mention de "patriarche d’Occident", un signe de rapprochement avec l’orthodoxie ?- Entretien avec le père Patrice Mahieu
23/04/2024
Revue de presse Église et Vatican du 23 avril 2024
23/04/2024
Agenda du Saint-Siège : les dates à retenir du 23 avril au 23 mai 2024
22/04/2024