Entretien

Nour Essa : le pape François est un “ exemple pour tous les hommes religieux du monde”

Nour Essa est un des quatre étudiants qui ont interrogé le pape François le 17 février 2017, lors de sa visite à l'université Roma Tre. Née à Damas (Syrie), elle est une réfugiée syrienne de 31 ans, arrivée en Italie en avril 2016, avec son mari et leur fils. Ils font partie des douze migrants que le pape avait ramené à bord de son avion au retour de son voyage à Lesbos (Grèce). Nour Essa est désormais inscrite à la faculté de biologie de Roma Tre. A l'issue du discours du Souverain pontife, elle a accepté de répondre en français aux questions d’I.MEDIA.

Le pape a insisté dans son discours sur l’importance de l’intégration, et non seulement de l’accueil. Avez-vous vécu cette intégration lors de votre arrivée en Italie ? Oui, nous avons été accueillis par la communauté de Sant’Egidio. Le deuxième jour après notre arrivée, nous avons commencé à aller à l’école de cette communauté, pour apprendre la langue italienne. Car la langue est la première clef pour entrer et pour s’intégrer dans une société. Je ne sens pas de racisme ici, mais seulement de la bonté. Les gens que nous rencontrons sont toujours de bonnes personnes avec qui nous créons des contacts entre…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024
Guerre en Ukraine : retour en dates sur deux années d'action du pape et de diplomatie vaticane 
20/02/2024