Actualité

L’évêque traditionaliste brésilien, Mgr Licinio Rangel, revient sur son retour à une pleine union avec Rome.

La « résistance » des traditionalistes brésiliens de l’Union Saint Jean Marie Vianney, récemment retournés à une pleine communion avec Rome, est une conséquence de leur volonté de sauver les âmes et sans aucune volonté de schisme. C’est ce qu’a affirmé leur évêque, Mgr Licinio Rangel, interrogé par le mensuel italien Trenta Giorni – daté du mois de janvier mais distribué à la mi-février – un mois après leur retour officiel à la pleine communion avec Rome. Alors que le 18 janvier, Jean-Paul II a officiellement constitué une administration apostolique personnelle pour les traditionalistes brésiliens de l’Union sacerdotale Saint Jean Marie Vianney,…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

« J’ai compris que Rupnik serait protégé par tout le monde », témoigne une ancienne religieuse abusée 
21/02/2024
Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024