Actualité

L’évêque rwandais accusé d’avoir participé au génocide de 1994 affirme que la peine de mort requise contre lui est injuste et sans fondement.

Détenu dans la prison de Kigali depuis le 14 avril 1999, parce qu’accusé d’avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda, l’évêque rwandais Mgr Augustin Misago affirme que la demande de peine de mort requise contre lui est « totalement injuste et sans fondement ». Dans une lettre adressée à Jean-Paul II et publiée le 25 mai 2000 par le Saint-Siège, l’évêque de Gikongoro, au sud-ouest du Rwanda, répond en effet à un message de soutien que lui avait envoyé le pape le 10 mai dernier, après la demande de peine de mort qu’il avait reçue la veille de la part du…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

​​Au stade Olimpico, le pape enseigne la paix à 50.000 enfants et leur demande de lancer une « vraie révolution »
25/05/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 mai 2024
25/05/2024
Le pape rend hommage à des catholiques au Congo assassinés car « ils ne voulaient pas passer à l’islam »
25/05/2024