Actualité

Les prêtres confessent à tour de bras lors des Journées mondiales pour la jeunesse.

« En ce qui me concerne, cela fait deux jours que je passe cinq heures sous une tente, de 11 h à 16 h, à confesser les jeunes sans m’arrêter un instant ». C’est ce qu’a confié à I.MEDIA Mgr Patrick Descourtieux, recteur de l’église française de la Trinité des Monts, un des 2000 prêtres qui se relaient là de 7 heures du matin jusqu’à minuit, depuis le 16 août 2000, pour des confessions en 32 langues différentes. Mgr Descourtieux s’est dit « profondément impressionné » par l’attitude des jeunes. Si certains ont l’habitude de se confesser, d’autres y retournent pour la première fois…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

« J’ai compris que Rupnik serait protégé par tout le monde », témoigne une ancienne religieuse abusée 
21/02/2024
Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024