Magazine

Le Saint-Siège et la France, deux siècles de relations tumultueuses

En étant reçu en audience par le pape François, le 26 juin 2018, le président français Emmanuel Macron s’inscrit dans une longue histoire des relations, parfois tumultueuses, entre la République française et le Saint-Siège.

Depuis Pépin le Bref, père de Charlemagne, la proximité séculaire entre la France et le Saint-Siège avait aussi été ponctuée de crises, au cours desquelles les souverains français n’ont pas hésité à défier l’autorité pontificale. Plusieurs d’entre eux ont même été excommuniés et ont menacé de créer leur Eglise. Mais la crise passée, le Souverain pontife pardonnait à la ‘Fille aînée de l’Eglise’. L’installation de la République va bouleverser cet équilibre.  Le 2 novembre 1789, l’Assemblée constituante nationalise les biens du clergé. Le 13 février 1790, les vœux religieux sont abolis et les congrégations supprimés. Mais c’est la Constitution civile…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Le Vatican dévoile les logos du voyage du pape au Luxembourg et en Belgique
25/06/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juin 2024 [AVEC AJOUT]
25/06/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juin 2024
25/06/2024