Spiritualité

La relation à Dieu n’est pas rigide, mais libre et amicale, déclare le pape François

Pendant toute son histoire, il a existé des organisations dans l’Eglise « dont les membres étaient tous rigides », et où s’est révélée par la suite « la corruption qui régnait à l’intérieur et aussi celle des fondateurs », a déclaré le pape François lors de la messe à la Résidence Sainte-Marthe le 15 mai 2020. La rigidité du chrétien est mauvaise, car elle « remet en cause la gratuité de la rédemption », a-t-il souligné. Dans les premiers temps de l’Eglise (Ac 15, 22-31) certains membres des premiers chrétiens continuaient à imposer la loi de Moïse, notamment la circoncision, aux convertis issus du paganisme. Ces…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
CD

Actualité

« J’ai compris que Rupnik serait protégé par tout le monde », témoigne une ancienne religieuse abusée 
21/02/2024
Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024