Décryptage

La démission du cardinal Wuerl, un nouveau chapitre pour l’Eglise

La démission du cardinal Donald Wuerl de l’archevêché de Washington (Etats-Unis), acceptée le 12 octobre 2018 par le pape François, semble destinée à ouvrir un nouveau chapitre non seulement pour l’Eglise américaine, une nouvelle fois secouée par des abus, mais aussi plus globalement dans le processus de sélection des évêques.

Cette démission n’est pas en soi une surprise : le cardinal Wuerl, 78 ans, a dépassé depuis trois ans l’âge canonique de la retraite et avait déjà présenté sa renonciation au gouvernement pastoral, restant ensuite à son poste à la disposition du pape, jusqu’à ce que lui soit nommé un successeur. Ce qui frappe toutefois, c’est que sa démission arrive sans nomination d’un successeur, bien que les procédures pour désigner un éventuel nouvel archevêque de Washington ont déjà commencé il y a quelques temps. Mais ce qui frappe encore plus, c’est la lettre par laquelle le pape a accepté la renonciation…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Le pape demande aux religieux du Soudan du Sud de « soutenir les luttes du peuple par la prière »
04/02/2023
Le pape convoque les responsables du Soudan du Sud au tribunal de l'histoire
03/02/2023
L’avion du pape François a atterri au Soudan du Sud
03/02/2023