Actualité

Evoquant le jubilé des malades lors de l’Angélus, le pape rappelle que Dieu ne veut pas la maladie.

C’est au Jubilé des malades, célébré le 11 février 2000 au Vatican, que Jean-Paul II a consacré son message dominical du 13 février, en s’adressant à midi aux pèlerins réunis sur la place Saint-Pierre. « Dieu ne veut pas la maladie. Il n’a pas créé le mal et la souffrance », leur a-t-il affirmé. « Son amour est tout entier tendu vers la guérison de l’homme ». « La maladie nous aide à comprendre le mystère de l’homme » a toutefois expliqué Jean-Paul II. « Quand nous sommes malades, nous expérimentons la fragilité humaine et nous ressentons fortement le désir de guérir. En Jésus, qui est touché…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

« J’ai compris que Rupnik serait protégé par tout le monde », témoigne une ancienne religieuse abusée 
21/02/2024
Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024