Magazine

De Nursie à l’Irak, un même tremblement pour L’Osservatore Romano

Du tremblement de terre de Nursie (Italie) à Qaraqosh (Irak), comment faire face à des églises “dévastées“, s’interroge L’Osservatore Romano daté du 3-4 novembre 2016, qui dresse un parallèle entre les églises détruites par les tremblements de terre dans le centre de l’Italie et les souffrances des chrétiens dans des pays en guerre comme l’Irak et la Syrie. 

La version italienne du quotidien du Vatican propose en Une de son édition du 3 novembre, cette réflexion du moine bénédictin Manuel Nin : “de Nursie à Qaraqosh, face à des églises dévastées“. L’article s’attache notamment à décrire des lieux, de l’Ombrie (Italie) de saint Benoît (490-547) à la plaine de Ninive (Irak), où les chrétiens ont “vécu, prié, souffert“ au long des siècles.  Les gravats causés par le tremblement de terre à Nursie ou les violences de la guerre en Syrie et en Irak, poursuit le quotidien, sont pleins du “chant grégorien des moines“ ou du “chant syriaque qui porte les accents de la…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

En 2023, l’IOR a réalisé 30,6 millions de bénéfices
15/06/2024
Écologie : « Il ne suffit plus de respecter les lois des États », confie le pape à des dirigeants de banques et d’entreprises 
15/06/2024
Revue de presse Église et Vatican du 15 juin 2024
15/06/2024