Magazine

Ce pape à qui l’on doit les « murs léonins » [MAGAZINE]

© Sonse

Fêté le 17 juillet, saint Léon IV a donné son nom à la forteresse du Vatican, et par métonymie à ses murailles, bâties pour résister aux razzias des pirates maures dans la Ville Lumière au 9e siècle. Celui que la tradition catholique considère comme saint a gouverné l’Église face aux menaces de son temps, et lui a laissé un héritage toujours visible aujourd’hui. En l’an 846, sous le pontificat de Serge II, une grande flotte musulmane armée par l’émirat aghlabide de Sicile débarque à Ostie, porte de Rome, et après avoir pillé la ville côtière, pénètre dans les terres pour…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
CG

Actualité

​​Au stade Olimpico, le pape enseigne la paix à 50.000 enfants et leur demande de lancer une « vraie révolution »
25/05/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 mai 2024
25/05/2024
Le pape rend hommage à des catholiques au Congo assassinés car « ils ne voulaient pas passer à l’islam »
25/05/2024