Magazine

Azerbaïdjan : les catholiques, petit peuple, longue histoire

Troisième étape de son voyage dans le Caucase, le pape François est arrivé le 2 octobre 2016 à Bakou (Azerbaïdjan), pour la première partie de son programme dense : la messe à la paroisse de l'Immaculée conception. A la différence de la Géorgie, les catholiques d’Azerbaïdjan ne sont qu’une poignée, quelques centaines, mais leur histoire remonte pourtant aux premiers siècles du christianisme. 

L’origine du christianisme en Azerbaïdjan s’enracine dans la prédication de l’apôtre Bartholomée, qui selon la tradition est venu d’Inde et a été martyrisé sur cette terre par les peuples païens dans la seconde moitié du Ier siècle. Son oeuvre fut ensuite poursuivie par saint Elisée, disciple de l’apôtre Thaddée, à qui est attribuée la construction de la première église du pays. Il en subsiste des traces dans le village de Kish. Mais le rôle décisif dans l’évangélisation du pays revient à Grégoire l’Illuminateur, évangélisateur de l’Arménie, qui réussit à convertir le roi Urnayr en 313. Le christianisme devient alors religion d’Etat. Séparée…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Le cardinal Zerbo quitte sa charge d’archevêque de Bamako
25/07/2024
Revue de presse Église et Vatican du 25 juillet 2024
25/07/2024
Cinq mois avant l’ouverture du Jubilé de 2025, où en sont les préparatifs ? 
24/07/2024