Entretien

Au Proche-Orient, « la jeunesse hésite entre découragement, colère et espérance », indique Mgr Gollnisch

"Si nous poussons une population à la désespérance, nous la poussons à la violence", a expliqué à I.MEDIA Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de L’Œuvre d’Orient. Lors de leur dernière rencontre à Rome le 17 janvier 2020, les membres de la Réunion des organisations d'aide aux chrétiens d'Orient (ROACO) ont porté leur regard sur la "prise de conscience" des nouvelles générations sur la situation du Proche-Orient.

Quel est l'objectif de ce type de rencontres de la ROACO ? Cette réunion est courte et restreinte. Les organisations qui s'y retrouvent sont en quelque sorte les 'collaborateurs du Saint-Père' chargés de suivre les questions relatives aux Eglises orientales catholiques. Nous nous connaissons bien, sommes amis et travaillons parfois sur des projets communs. Elle permet un échange fructueux sur les différentes perceptions de la réalité du terrain. Nous cherchons à faire le point sur les pays en crise et à replacer tout cela dans la situation globale des pays du Proche-Orient. Lors de ce rassemblement, nous nous retrouvons sous l'autorité de…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Medjugorje : les nouvelles normes sur les apparitions vont aider à discerner, estime le cardinal Fernández 
17/05/2024
Le nouvel ambassadeur d’Arménie a présenté ses lettres de créances au pape François
17/05/2024
Phénomènes surnaturels : l’Église renforce ses normes pour éviter confusions et scandales
17/05/2024