Entretien

Assise : “Chercher les points communs“ entre religions, “sans renier sa propre identité“, assure l’archevêque Mgr Sorrentino

Le pape François doit se rendre à Assise (Italie), le 20 septembre 2016, pour la célébration des 30 ans de la première Journée mondiale de prière interreligieuse pour la paix convoquée par Jean-Paul II (1978-2005). Il viendra ainsi clore trois jours de débats à l’occasion de la Rencontre interreligieuse d’Assise, organisée par la communauté de laïcs catholiques Sant’Egidio, mais aussi la communauté franciscaine et l’archidiocèse locaux. L’archevêque du lieu, Mgr Domenico Sorrentino, raconte à I.MEDIA les principaux enjeux de cette journée historique.

Cette Rencontre religieuse d’Assise célèbre les 30 ans de la première Journée mondiale de prière interreligieuse pour la paix. En 30 ans, le contexte mondial a changé. Le pape François parle notamment de “troisième guerre mondiale par morceaux“. La rencontre d’Assise peut-elle encore répondre aux défis actuels ? Il y a trente ans, le scénario mondial était marqué par la guerre froide et les blocs opposés. Aujourd’hui, le scénario a changé avec ce que le pape François appelle “la troisième guerre mondiale par morceaux“, le terrorisme. Le scénario a changé mais l’exigence de paix, la soif de paix est plus vivante…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE

Actualité

Revue de presse Église et Vatican du 21 février 2024
21/02/2024
Cinq ans après le sommet au Vatican, où en est la lutte contre les abus dans l'Église
20/02/2024
Guerre en Ukraine : retour en dates sur deux années d'action du pape et de diplomatie vaticane 
20/02/2024