Spiritualité

Angélus : la correction fraternelle ne consiste pas à clouer « au pilori », souligne le pape

Angélus du 10 septembre 2023 © Capture écran Youtube / Vatican Media

Lors de l’Angélus du 10 septembre 2023, le pape François a défini les contours de la correction fraternelle, qui se fait sans « montrer du doigt » mais en ouvrant les bras avec « affection ». Une attitude qui évite de nourrir le « ressentiment », a-t-il souligné.  Depuis la place Saint-Pierre, le pape a d’abord fustigé le « commérage », où « tout le monde est au courant de la faute, avec tous les détails, sauf la personne concernée ». Un « fléau » qui n’apporte que « la division, la souffrance et le scandale », a asséné le pontife de 86 ans, citant saint Bernard de Clairvaux pour souligner que « la curiosité…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE
AK - Vatican

Actualité

Medjugorje : les nouvelles normes sur les apparitions vont aider à discerner, estime le cardinal Fernández 
17/05/2024
Le nouvel ambassadeur d’Arménie a présenté ses lettres de créances au pape François
17/05/2024
Phénomènes surnaturels : l’Église renforce ses normes pour éviter confusions et scandales
17/05/2024